Accueil > Archives > Archivage IUFM > Anciens C.A et C.S.P. de l’IUFM de Bourgogne > Déclaration des élus FSU au CA du 16 décembre 2005

IUFM de Bourgogne - Conseil d’Administration

Déclaration des élus FSU au CA du 16 décembre 2005

paru le vendredi 16 décembre 2005 , par Alain Grenier

Monsieur le Recteur,

Les élections professionnelles qui viennent de se dérouler, dans un contexte de restriction budgétaire qui est allé jusqu’à concerner la préparation matérielle du vote (c’est une première à l’échelle nationale), ont démontré l’attachement de tous les personnels de l’Education nationale au paritarisme, et ont confirmé la représentativité majoritaire des élus de la Fédération syndicale unitaire (FSU) : les orientations que nous défendons, notre volonté d’agir pour une école de la réussite pour tous, rencontrent l’adhésion la plus largement admise de nos collègues. Votre administration, ainsi que le ministère, doivent évidemment en prendre toute la mesure.

Aussi nous réitérons, dans une période où une réforme structurelle des IUFM est en train de se mettre en place, l’impérieuse nécessité que les personnels de l’Institut, par la voix notamment de leurs élus, soient, sinon associés, du moins expressément consultés dans l’élaboration et la mise en place du futur cahier des charges national fixant le contenu de la formation initiale des enseignants des premier et second degré.

Quand on sait qu’une contribution de la conférence des directeurs elle-même n’a pas été entendue, il y a de quoi s’interroger (récriminer serait un mot plus juste) sur la méthode de travail choisie par le ministère, à moins qu’une réforme d’une telle ampleur (on y associe le plan d’intégration de l’IUFM dans l’université) puisse se concevoir seulement dans le huis-clos du bureau de quelque inspecteur général, aussi méritant soit-il.

En tout état de cause, la FSU entend œuvrer pour une formation de la meilleure qualité possible, avec une visibilité nationale qui soit optimale, ce qui est loin d’être le cas et témoigne sans doute que la machine politique s’est excessivement emballée, à trop vouloir réformer sans prendre le temps de respecter toutes les étapes et d’y associer tous les personnels concernés.

GIF - 2.7 ko
Fédération Syndicale Unitaire