Accueil > Yonne > Stages syndicaux du SNES 89 : programme et comptes rendus > Stage "Lycée" mardi 19 décembre 2006 au lycée Fourier à Auxerre.

Stage "Lycée" mardi 19 décembre 2006 au lycée Fourier à Auxerre.

Seconde, orientation, bac, ..., qu’est-ce qui ne va pas en lycée ?

paru le samedi 14 octobre 2006 , par le secrétariat du SNES-FSU 89

La classe de Seconde semble concentrer les problèmes

Second palier d’orientation après la Troisième, elle constitue à la fois une classe d’adaptation au lycée et de détermination pour la Première
- Comment gérer ces ruptures, du côté des lycéens comme de celui des enseignants ?

On y concentre les effectifs : c’est la classe la plus chargée du second degré, avec en moyenne 32 élèves par division contre 25 en Troisième
- Comment alléger ces effectifs quand la logique de la DHG joue contre la 2de ?

Nombre de contradictions du système se révèlent en Seconde : après le collège marqué par la « fluidité des flux », beaucoup d’élèves échouent à l’entrée du lycée (21 % de redoublement et de réorientation en moyenne nationale, presque 30% dans l’Yonne).
- Que signifie au juste ce taux d’échec ?

- Comment le faire baisser ?

Le passage en Première

Le statut des enseignements de détermination de seconde :
- Doivent-ils rester une initiation ou être la 1ère étape du choix d’une filière ?
- Comment s’en sort un élève qui n’a pas suivi en seconde l’option qui « prépare » à la 1ère ?

Dans les textes un rattrapage est possible en 1ère
- Dans les faits qu’en est-il ?
- Plus globalement, quels dispositifs envisager pour des élèves à qui est proposé une (ré)orientation délicate ou un changement de cap ?

La Première d’adaptation :
- A-t-elle encore une utilité ?
- Un avenir ?

Garder le baccalauréat comme premier grade universitaire

Il est nécessaire d’empêcher le développement du contrôle continu et du contrôle local tout en permettant une prise en compte de toutes les disciplines dans l’examen mais :
- Doit-on accepter des modifications du bac qui permettraient de l’alléger tout en excluant le contrôle continu et toute forme « d’évaluation locale » ?

- Peut-on envisager une refonte du second groupe qui ne soit plus un rattrapage dans les disciplines du premier groupe ?
- Une meilleure utilisation du livret scolaire est-elle souhaitable ?
- Doit-on céder aux injonctions de clémence des IPR au moment de la correction ?
- Quelle « valeur » accorder au bac ?
- Comment concilier, en Terminale les exigences de l’examen et la préparation de nos élèves aux études supérieures ?

Et pour nous, profs de lycée :
- Heures-chaire, décharges de labo, de cabinet, pondérations BTS et CPGE, ... : c’est la fin ?

En collège ou en lycée : tous profs !

Les suppressions de postes qui planent sur chacune de nos têtes, les mutations géographiques volontaires, les envies aussi de « voir autre chose », ..., tout cela peut faire que prof de collège une année, nous pouvons nous retrouver prof de lycée l’année d’après, et vice-versa.
Aussi, pourquoi ne pas voir ce que fait l’autre, l’écouter, le questionner, voire l’interpeller !

Le SNES-FSU 89 vous propose, à la fin des 2 stages "Collège" et "Lycée" organisés le même jour au même endroit, de nous retrouver tous pour répondre à cette question (ou au moins y réfléchir) :

En collège ou en lycée, tous profs : oui ! Mais faisons-nous le même métier ?

Chacun pourra profiter ainsi de l’expérience et de l’expertise de Monique Daune-Parra-Ponce, responsable nationale du secteur « Collège » au SNES et de Roland Hubert, responsable du secteur « Lycée », qui animeront les stages de cette journée.

GIF - 4.5 ko

- Informations pratiques pour participer.