SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Dossiers S2-21 > Réforme du lycée > Réforme du lycée (Darcos) 2008-2009 > Critique du projet de la réforme Darcos pour la classe de 2nde

Critique du projet de la réforme Darcos pour la classe de 2nde

extrait du bulletin du S2-21 n°2 Décembre 2008

paru le mercredi 14 janvier 2009 , par le Secrétariat départemental S2-21

Quoique ce projet soit provisoirement repoussé, il faut en garder
la mémoire pour le contrecarrer s’il ressurgit sous une autre
forme

COMMENTAIRE CRITIQUE FORMULE SUR CE PROJET DE REFORME

DEUX SEMESTRES AU LIEU DE L’ANNEE SCOLAIRE

- Quelle évaluation globale pour les élèves ?
- Que se passe-t-il si un élève ne valide pas un module ? Ce système ne règle pas le problème du
redoublement comme le prétend Darcos

ENSEIGNEMENTS GENERAUX

- diminution des horaires d’enseignement général de 4,5h donc une forte perte sur les contenus ;
l’EPS reste à 2h ; toutes les autres disciplines seraient affectées par une diminution horaire.
- Fusion des disciplines SVT et Sciences Physiques dans un seul enseignement « Sciences expérimentales
 »
- Actuellement, 7h de dédoublements : aucune certitude du maintien ; forte perte potentielle de postes
à ce niveau.

MODULES « Darcos »

- rien à voir avec les modules existant en 2nde actuellement (classes dédoublées)
- un module « Darcos » = 50h/semestre (18 semaines) ; une option actuelle = horaire annuel sur 36
semaines : la suppression des options permet de récupérer jusqu’à 6h hebdomadaires
- disparition du groupe classe sur ces heures
- contenus : saupoudrage des connaissances ; manque de continuité dans les apprentissages
- mise en concurrence des disciplines : seulement 4 modules à choisir parmi 17, dans les établissements
qui pourraient offrir l’ensemble ; toutes les disciplines enseignées seulement en modules
sont fragilisées voire menacées de disparition à terme (SES, latin, grec, LV3, tous les enseignements
technologiques…) ; pas de mention du maintien des dispositifs spéciaux : classes européennes,
théâtre, cinéma, sections sport de haut niveau…
- risque de reconstitution rapide de filières prisées (Scientifiques), et de filières délaissées
(Littéraire)
- individualisation des parcours et renforcement des inégalités sociales dans le choix du parcours et
dans l’accès à la culture
- difficulté d’organisation prévisibles dans les emplois du temps, les locaux, la gestion du matériel

ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE

3h pour faire beaucoup de choses très différentes : quelle efficacité ?
- de l’aide individualisée à partager entre toutes les disciplines, déconnectées des heures de cours,
enseignées par le prof de la classe ou non, voire par un autre personnel éducatif
- de l’orientation, à la place des CO-psy
- des travaux interdisciplinaires (type TPE ?)
- de la méthodologie
- de l’approfondissement pour les meilleurs ….

AUTONOMIE DES ETABLISSEMENTS

- concurrence et hiérarchisation des établissements dans l’offre éducative
- remise en cause du bac comme examen à valeur nationale
- disparition de l’objectif de transmission d’une culture commune de qualité et renvoi au privé
payant pour combler les insuffisances d’un tel système éducatif

Depuis, Darcos a voulu éteindre les mobilisations en bricolant son projet initial : il a cédé partiellement
aux revendications des personnels, et a satisfait quelques demandes des associations de disciplines :
dernière modification en date (14/12/08), les Sciences Economiques (mais pas sociales !) réapparaissaient
dans le tronc commun de seconde pour 1h30 : cela aboutissait à un horaire seconde à 31h30, plus
lourd que l’horaire moyen de la seconde actuelle !

Mais devant la généralisation du mécontentement, le Ministre a dû repousser son projet de réforme le 15/12/08.

Restons cependant vigilants, car si le Ministre recule, il ne renonce pas !!

P.-S.

En pièce-jointe, un tableau récapitulatif pour présenter les principaux aspects du projet pour la classe de seconde

titre documents joints