SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Dossiers S2-21 > Secteur Orientation > Professeur principal et orientation

01/09/08

Professeur principal et orientation

Extrait du bulletin du S2-21 n°1 Septembre 2008

paru le mercredi 14 janvier 2009 , par le Secrétariat départemental S2-21

Deux métiers eux pour le prix d’un ? Non, merci !

Dans chaque classe, un professeur principal est
désigné par le chef d’établissement pour coordonner
et assurer le suivi des élèves. Les enseignants
qui acceptent cette responsabilité
voient d’année en année leur charge de travail s’alourdir :
en effet, sous prétexte qu’ils perçoivent la part modulable
de l’ISOE, tout est bon pour leur imposer de nouvelles
tâches.

Si la préparation de l’orientation des élèves, en liaison
avec les conseillers d’orientation psychologues (CO-Psy)
fait partie de leur mission, il n’en est pas de même des
nouvelles responsabilités que le ministère veut leur imposer,
comme par exemple les entretiens individuels
d’orientation pour tous les élèves de troisième et de première
(*).

La mesure initiée en 2006 vise de fait, à terme, une
substitution des professeurs principaux aux CO-Psy, ce
qui est tout à fait inacceptable. Déjà les chiffres sont là :
avec quatre CO-Psy sur cinq partant à la retraite non
remplacés, l’aide aux élèves pour élaborer leur projet
d’avenir et se remobiliser sur leurs études est sacrifiée,
et c’est une des pistes du rapport Pochard qui est mise
en application avec ce transfert des missions des COPsy
sur les enseignants.

De plus la circulaire du 11/07/2008 définit (dans les
établissements volontaires en 2008-2009 mais généralisation
en 2009) un "accompagnement personnalisé" par
le professeur principal qui va beaucoup plus loin : entretiens
avec les élèves et les familles, suivi des expériences
en milieu professionnel, tenue d’un livret
personnel de l’élève, élaboration de CV, formation à
l’entretien d’embauche ... Tout ceci sans majoration
de l’ISOE et sans intégration dans le temps de service.
Il s’agit bien d’un travail supplémentaire pris à
d’autres et non payé.

Refusons confusion des rôles
et dégradation de nos conditions
de travail.

Si la fonction de professeur principal est une tâche
intéressante, à laquelle tiennent beaucoup d’enseignants
qui travaillent, dans ce cadre, au plus près
des familles, son instrumentalisation par le gouvernement
pour supprimer la catégorie des CO-Psy, dégrader
les missions du service public et alourdir la
charge de travail des personnels, est à combattre
collectivement. Refusons ensemble ; expliquons,
avec les CO-Psy, aux parents le sens de notre action.
La section départementale du SNES-FSU coordonnera
ces initiatives.

(*) certaines opérations liées en classe de terminale à "l’orientation
active" c’est-à-dire à la pré-inscription pour l’enseignement supérieur
suivent la même logique.

Sur l’entretien, voir l’article des COPsy
du SNES sur notre site à l’adresse

<http://www.dijon.snes.edu/spip/spip.php?article2381>