SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Dossiers S2-21 > Système scolaire > Enseignants précaires : vigilance et solidarité !

2009-2010

Enseignants précaires : vigilance et solidarité !

Extrait du bulletin du S2-21 n°1 (Septembre 2009)

paru le vendredi 11 septembre 2009 , par Isabelle FARIZON

logosnes21

Les enseignants non titulaires appartiennent à 3 catégories différentes

- Les maîtres auxiliaires, les MA : ils bénéficient
de la garantie de réemploi car ils sont en Contrat à
Durée Indéterminée (CDI), ils bénéficient d’un
avancement d’échelon et leurs congés sont rémunérés.
C’est une catégorie en voie d’extinction.

- Les contractuels, les CDEN : ceux employés à
l’année, c’est-à-dire embauchés avant le 30 septembre,
ont un contrat jusqu’au 31 août ; les
congés d’été leur sont donc rémunérés. Certains
sont employés à temps partiel et leur salaire est
parfois largement amputé par des frais de déplacement
qui peuvent être fort élevés.

Les contractuels n’ont pas de « carrière », c’est-à-dire
qu’ils n’ont pas d’échelons. Ils doivent solliciter par
lettre au recteur une augmentation de salaire, qui n’est
que très rarement accordée. Presque tous les contractuels
sont à l’indice 367. Ils ne bénéficient pas de la
garantie de réemploi et beaucoup de non titulaires alternent
contrats et vacations.

Les contractuels ayant des contrats de moins de 10
mois n’ont pas de congés d’été rémunérés, leurs congés
payés ne couvrent que les petites vacances.
En cas de maladie le contractuel a 3 jours de carence.

- Les vacataires : Contrairement aux MA et aux
contractuels, ils sont directement recrutés par le
chef d’établissement. Ils sont payés à l’heure
faite en présence d’élèves. S’ils sont malades, ou
si la classe est absente, ils ne sont pas rémunérés...

Le taux de la vacation n’a pas évolué depuis 1989
perdant ainsi 40 % de sa valeur. La vacation est payée
28 € 39 net mais un vacataire ne peut effectuer plus de
200 heures annuelles. Bien entendu, ils ne bénéficient
d’aucun congé payé.

Depuis la rentrée 2008 grâce aux batailles du SNES les vacataires touchent l’ISOE.

Dans les établissements scolaires on ignore souvent la condition des collègues non titulaires ; pourtant ceux-ci ont besoin du soutien des collègues en poste dans l’établissement pour se faire entendre, pour faire valoir leurs « quelques » droits et ne pas rester isolés face à l’autorité du chef d’établissement.

Soyons vigilants !

logosnes21