Accueil > Yonne > Activités de la section départementale > JEUDI 24 JUIN : MANIFESTONS POUR NOS RETRAITES

Le projet du gouvernement est inacceptable :

- Parce que repousser l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans et augmenter la durée de cotisation aura pour conséquence mathématique la baisse des pensions. Nous le savons déjà depuis la réforme de 2003 !

- Parce que l’aggravation du déficit actuel du régime de retraite est largement due à la crise financière et pas à l’évolution démographique. Ce n’est pas aux salariés de payer la crise !

- Parce que la situation économique reste marquée par un chômage très élevé. Le travail forcé des seniors se substituera à l’emploi des jeunes qui ne pourront jamais réunir le nombre d’années de cotisation requis.

- Parce que, si l’espérance de vie continue d’augmenter, l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 4 ans pour un retraité.

- Parce que L’effort demandé aux hauts revenus et aux entreprises ne couvrira au mieux que 10% des besoins de financement (4,6 milliards d’euros), bien moins que ce qui est exigé des fonctionnaires. (5 milliards)

- Parce que rien n’est envisagé pour améliorer les conditions de travail, et bien loin de prendre en compte la pénibilité dans une dimension collective .

- Parce que, au nom de « l’égalité », les fonctionnaires, avec l’alignement du taux de cotisation, vont voir leur salaire net baisser de façon sensible, de l’ordre d’un jour de salaire par mois à terme sans que cela apporte un seul euro aux retraites des salariés du privé

- Parce qu’il n’est proposé aucune mesure pour prendre en compte le nombre d’années d’études.

Le projet du gouvernement constitue une régression sans précédent :

tous les salariés vont devoir travailler plus longtemps pour des retraites plus basses !

Cela nécessite une mobilisation massive et résolue !

Rendez vous à l’appel de la CGT, CFDT, CFTC, FSU, UNSA, FAFPT, Solidaires :

SENS à 10H00 - marché couvert

Tonnerre à 10 H 00 - salle polyvalente

Manifestation à AUXERRE à 15 h00 – Maison des syndicats

Un préavis de grève a été déposé par la FSU