SNES-FSU 71
2, rue du Parc 71 100 CHALON/SAONE
03.85.42.15.56

Mail : snes71@dijon.snes.edu Permanences

Accueil > Saône-et-Loire > Actions > Mobilisation : de plus en plus fort !

Mobilisation : de plus en plus fort !

Par Séverine Michel

paru le jeudi 23 septembre 2010

La trêve estivale n’aura pas éteint les revendications sociales du printemps dernier au cours duquel plusieurs appels à la grève et à la manifestation avaient été couronnés par de fortes mobilisations des salariés du privé et du public.

Au contraire… la surenchère sécuritaire du gouvernement cet été aura, dès le 4 septembre, mobilisé les défenseurs de notre République à l’occasion de son 140e anniversaire : dénonçant la politique du pilori et la xénophobie, plus de 100 000 personnes, dont plusieurs centaines à Chalon/Saône, ont participé aux 140 rassemblements organisés dans toute la France par la Ligue des Droits de l’Homme et une trentaine d’associations, dont la FSU.

GIF - 2.7 ko
Fédération Syndicale Unitaire

Sur le front de l’éducation, alors qu’aucune date n’avait encore été fixée concernant l’action interprofessionnelle sur les retraites, le SNES, dès le mois de juin, avait décidé de permettre aux personnels du Second Degré de se mobiliser à la rentrée. Il les avait donc appelés à cesser le travail le 6 septembre, premier jour de fonctionnement « normal » des établissements, afin de dénoncer les conditions déplorables dans lesquelles allait s’effectuer la rentrée 2010, en particulier pour nos collègues stagiaires. Si la mobilisation n’a pas été majoritaire –beaucoup se réservant pour le lendemain – près d’un collègue sur quatre s’est toutefois investi dans cette journée qui permettait aux personnels d’exprimer leur refus de la politique éducative actuelle. En Saône-et-Loire, le rassemblement départemental a été suivi d’une audience auprès l’Inspecteur d’Académie.

Le 7 septembre promettait d’être de grande ampleur, et il a tenu ses promesses. À l’appel unitaire de l’ensemble des organisations syndicales, plus de 2,5 millions de personnes ont manifesté à travers toute la France – 23 000 en Saône-et-Loire ! un record depuis 2003. Dans l’Éducation Nationale, au plan départemental comme national, un enseignant sur deux s’est mobilisé, pour dénoncer le projet de loi sur les retraites.

En réponse, le gouvernement a brandi quelques améliorations mineures de sa réforme, refusant d’en modifier la philosophie qui consiste à organiser la baisse du montant des retraites par le recul des bornes d’âge et à faire peser 80 % des efforts nécessaires sur les seuls salariés. C’est pourquoi, dès le 8 septembre, l’intersyndicale nationale a décidé de deux nouvelles journées d’action et de manifestations.

GIF - 4.5 ko

Le 15 septembre, jour du vote du projet de loi à l’Assemblée Nationale, 300 personnes en Saône-et-Loire ont participé aux rassemblements devant les préfecture et sous-préfecture à Mâcon et Chalon-sur-Saône, afin d’interpeller les représentants de l’État, et de préparer la journée du 23 septembre, journée de grève et de manifestations dont le succès a été égal à celui de la journée du 7 septembre, quoiqu’en dise le gouvernement. Les cortèges de Saône-et-Loire étaient en hausse (plus de 4000 à Mâcon, près de 11000 à Chalon-sur-Saône, 25 000 au plan départemental), et si les grévistes de l’Éducation nationale étaient moins nombreux que le 7 septembre, près de 45 % d’entre eux se sont mobilisés en Saône et Loire comme dans toute la France.

François Fillon, comme en 2003, se montre inflexible. Mais chacun sait que les décisions ne lui appartiennent pas ; or Nicolas Sarkozy doit non seulement faire face au mécontentement de la rue mais aussi prendre en compte la position du Sénat, qui semble moins intransigeant que le Premier Ministre et où la majorité présidentielle n’est que de trois voix.
Forts du soutien de deux tiers des Français, soyons tous, avec nos familles, nos amis, nos voisins, dans les manifestations du samedi 2 octobre ; et préparons dès maintenant dans nos établissements, la nouvelle journée de grève unitaire programmée par l’intersyndicale nationale, le mardi 12 octobre.

GIF - 2.7 ko
Fédération Syndicale Unitaire