SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Actualités SNES 21 | FSU Côte-d’Or > Budget 2011 pour l’éducation : encore et toujours moins !

2010-2011

Budget 2011 pour l’éducation : encore et toujours moins !

Action proposée par le groupe des 25 : "Un pays, une Ecole, notre Avenir" (collectif)

paru le lundi 17 janvier 2011 , par le Secrétariat départemental S2-21

16 000 postes en moins dans les établissements !
Autant d’adultes en moins pour encadrer les élèves !

A l’initiative des organisations suivantes en Côte D’Or :
AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - EEDF - FAEN - FCPE - FERC-CGT - FGPEP -
FIDL - FOEVEN - Francas - FSU - GFEN - ICEM pédagogie Freinet - JPA - Ligue de l’Enseignement
- Fédération Léo Lagrange - OCCE - SGEN-CFDT - SUD Éducation - UNL - UNSA Éducation -
soutenu par le collectif Ecole en Danger 21.

PNG - 1.6 ko


- Entre 2007 et 2010 dans les collèges et les lycées de Bourgogne, ce sont
+ 488 élèves et - 255 postes
- Pour la rentrée 2011 :
+ 312 élèves prévus et - 186 postes
- Dans le premier degré, les 125 postes supprimés entraineront des fermetures de classes.
- Les associations partenaires de l’école voient leurs moyens se réduire de 15% .

Par ces suppressions et les réformes imposées, le gouvernement s’attaque aux fondements du système éducatif avec comme conséquences :

- des livres de secondes indisponibles à la rentrée
- des classes plus chargées, dégradant les conditions d’études des enfants
- un abandon du traitement à l’École de la difficulté scolaire pour laisser la responsabilité aux familles
- la fin programmée de la scolarisation des moins de 3 ans
- la réduction du nombre d’Assistants d’éducation
- la fin de la formation professionnelle des enseignants et des Conseillers Principaux d’éducation
- le démantèlement des Centres d’Information et d’Orientation, comme dans la Saône et Loire.

Dans ces conditions :
- Comment assurer l’égalité d’accès aux savoirs pour toutes et tous ?
- Comment prendre en charge les élèves en grande difficulté ?
- Comment éviter que des jeunes sortent du système éducatif sans qualification ?
- Comment accueillir les élèves supplémentaires avec autant de postes en moins ?
- Comment faire fonctionner notre école, notre collège, notre lycée ?

Supprimer des postes, c’est remettre en cause la qualité de l’éducation et la réussite de tous les élèves.

Et c’est la neuvième année consécutive que l’école subit ce régime. Depuis de trop nombreuses années, la France consacre à l’éducation une part de plus en plus faible de ses richesses. Ces décisions affaiblissent
l’École et son ambition démocratique et républicaine.

PNG - 1.6 ko

Nous voulons que l’éducation redevienne une priorité.

GIF - 1.3 ko

9h30 tractage sur le marché

Rassemblement le 22 janvier à 11h, place Darcy à Dijon
Inauguration de la porte des Indignés et de place de l’Éducation Perdue

La presse et la TV sont informées par communiqué de presse et invitées à relayer l’action

PNG - 1.6 ko
GIF - 5.4 ko

P.-S.

Tract à afficher et distribuer dans les établissements scolaires en pièce jointe

titre documents joints