SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Echos des établissements de Côte-d’Or > Protestations multiples des établissements du 21 contre les baisses de DHG (...)

Avec la perte de 186 postes dans le secondaire pour l’académie, la rentrée 2011 s’annonce très difficile !

Les personnels protestent contre la baisse drastique des moyens et ses conséquences sous diverses formes...

Que se passe-t-il dans votre établissement ?

Informez le SNES21 qui relaiera l’information pour fédérer la contestation ! </font

GIF - 5.4 ko

- Lycée Marey à Beaune : perte de 44h sur la DHG soit de 51,5h sur les heures poste avec 7,5h HSA en plus ! 2 postes vont être supprimés au lycée ; la Direction annonce une classe de seconde en moins, et la chasse aux heures de chaire qui conditionnera les répartitions de service ; les professeurs se mobilisent notamment pour rééquilibrer la dotation entre sections générales et sections professionnelles, elles aussi touchées par une suppression de poste avec MCS.

- Lycée Anna Judic à Semur en Auxois : suite à l’annonce de la suppression de 4 ou 5 postes, la Direction prévoit l’équivalent de deux classes sans professeurs à la rentrée 2011 ! Les enseignants se sont mis en grève dès le mercredi 09 Février, ils ont tenu une AG et établi des revendications, et certains d’entre eux ont accompagné leurs Proviseurs à l’IA, mais ils ont dû rester à la porte où ils ont manifesté bruyamment durant toute l’audience.
Voir l’article du Bien Public

- Lycée Montchapet à Dijon : la Direction annonce aux enseignants le non remplacement de 7 départs en retraite, la suppression des heures de chaire et la réduction du TPE de 1ère à 1h au lieu de 2. Une motion de protestation sera rédigée.

- Lycée des Marcs d’Or à Dijon : la Rectrice en visite avait félicité les personnels de la réussite de leurs élèves, mais la rentrée s’annonce dans des conditions difficiles pour les enseignants de disciplines techniques, en particulier au LP ; un groupe important de collègues, vêtus de casques de chantiers et de gilets jaunes, était bien visible dans le cortège du 10 Février.

- Lycée Simone Weill à Dijon : avec le même effectif prévu, 190 de DHG en moins et l’équivalent de 10 postes menacés, dont ceux de 7 profs titulaires ! Les professeurs et les élèves formaient un bon quart du cortège du 10 Février. Les enseignants ont rédigé et fait adopter une motion contre la baisse des moyens et leurs conséquences ; ils ont aussi rédigé un tract à destination des parents d’élèves.

- Lycée Hippolyte Fontaine à Dijon : les enseignants se mobilisent pour protester contre la suppression de 6 postes au lycée et de 2 postes au LP ! Parallèlement, la Direction envisage de demander le profilage de postes spécifiques ce qui pourrait entraîner des mesures de cartes scolaires pour des collègues ayant de l’ancienneté dans leur poste !

- Lycée Gustave Eiffel à Dijon : Le TRMD a été refusé une première fois par le conseil d’administration. La réforme du lycée technologique entraîne là aussi 4 suppressions de postes et la situation des professeurs de physique appliquée est particulièrement critique .

- Lycée Boivin à Chevigny Saint Sauveur : malgré une DHG prévue en hausse, le H/E baisse de 1,45 à 1,34 ; une classe "mixte" de 1ère L/S à 33 élèves est prévue ; les heures handisport sont incluses dans la DHG au lieu d’être fléchées à part ; le taux d’heures supplémentaires est trop important pour le nombre de professeurs susceptibles d’en accepter, notamment en Physique-chimie, où un complément de service de 9h est annoncé. C’est pourquoi le Conseil D’Administration, a voté contre le TRMD à 14 contre 4 ; les parents d’élèves FCPE et PEEP ont soutenu la motion des enseignants et présenté la leur.

- Collège de Mirebeau : Le CA a voté majoritairement CONTRE la DHG

- Collège de Chevigny : les élus du Conseil d’Administration ont refusé de voter le TRMD qui n’a été adopté qu’avec les voix de l’administration !

- Collège de Quétigny : les enseignants ont mis aux voix une motion qui a été adoptée, sur la base de laquelle le CA a voté CONTRE la DHG et le TRMD qui en découlait.

- Collège Le Chapitre à Chenôve : les personnels ont écrit à l’IA pour protester contre la baisse de moyens prévue alors que les établissements en zone d’éducation prioritaire ne devaient pas être touchés par les réductions d’heures. L’IA a redonné 15h dont 13,5h poste, ce qui reste insuffisant.

- Collège Bachelard à Dijon : les personnels enseignants ont écrit une lettre à l’IA pour protester contre la baisse des moyens, notamment en ULIS pour les élèves handicapés : la dotation prévue antérieurement à 28h pour cette classe est ramenée à 23h, ce qui aura pour conséquence soit d’augmenter les effectifs de cette section, soit de pénaliser les autres classes si on conserve à la section ULIS ses conditions antérieures.

PNG - 2.2 ko