SNES-FSU 71
2, rue du Parc 71 100 CHALON/SAONE
03.85.42.15.56

Mail : snes71@dijon.snes.edu Permanences

Accueil > Saône-et-Loire > Actions > Le 11 octobre en Saône-et-Loire

Appel national unitaire à la mobilisation interprofessionnelle

Le 11 octobre en Saône-et-Loire

Par Philippe Dormagen, secrétaire départemental de la FSU 71

paru le vendredi 7 octobre 2011

Austérité… dette… Ce n’est pas aux salariés de payer !!!

Mobilisons-nous le 11 octobre 2011 pour un autre partage des richesses

La FSU de Saône-et-Loire invite ses adhérents à se mobiliser et à participer dans la mesure du possible aux différentes manifestations prévues en Saône-et-Loire :

- MACON : Rassemblement à 10 h 30 Place Genevès (devant la chambre de commerce)

- CHALON : Manifestation à 15 h Départ devant le MEDEF (St Cosme)

- LE CREUSOT  : Manifestation à 16 h Départ devant l’Alto

- MONTCEAU-LES-MINES : Rassemblement à 16 h 30 Place de la mairie suivi d’une manifestation à 17h

- PARAY LE MONIAL : Manifestation à 10 h Départ place de l’Europe à Paray le Monial

- LOUHANS : Manifestation à 17 h 30 Départ place de la Poste

La FSU a déposé un préavis de grève

concernant tous les agents dépendant de son champ de syndicalisation.

GIF - 2.7 ko
Fédération Syndicale Unitaire

Le gouvernement a annoncé le 24 août des mesures censées réduire « le déficit de la France ». Les organisations syndicales FSU, CGT, CFDT, UNSA, Solidaires en dénoncent le caractère injuste et inéquitable. La facture est principalement supportée par les salariés et les consommateurs. Le gouvernement ne remet pas en cause les niches fiscales dont on sait qu’elles n’ont aucune efficacité économique et sociale. La contribution des plus hauts revenus reste symbolique et n’est pas de nature à réduire les inégalités.

Une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social est incontournable.

Cela suppose des réformes structurelles importantes comme une réforme globale de la fiscalité intégrant une plus grande progressivité, une politique industrielle coordonnée au niveau européen, des services publics de qualité.

Cela appelle aussi des mesures urgentes :

- Abandonner la taxation des complémentaires santé

- Supprimer les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires

- Conditionner toute aide publique à son efficacité sociale et économique, aux politiques sociales dans les entreprises

- Mettre en œuvre la taxe sur les transactions financières

- Faire de l’emploi, en particulier celui des jeunes, une priorité

- Stopper les suppressions d’emplois dans la Fonction publique

- Soutenir le pouvoir d’achat notamment des plus bas revenus

- Réouvrir les négociations salariales dans les entreprises et la Fonction publique pour réduire les inégalités notamment entre les femmes et les hommes.

GIF - 2.7 ko
Fédération Syndicale Unitaire