Accueil > S3 > Editorial > Refondation ?

Refondation ?

paru le dimanche 15 mai 2016

Le MEN a organisé les 2 et 3 mai dernier les journées de la refondation ! Que donne la refondation de l’école au bout de 4 ans, pour le second degré ?

  • une réforme du collège imposée à tous prix (rappelez de Vincent Peillon qui disait qu’on ne pouvait pas réformer contre les personnels !)
  • une situation toujours plus dégradée au lycée, dont le gouvernement ne peut reconnaître l’échec de la réforme de 2010 (Châtel) qui a servi de modèle à celle du collège
  • l’abandon du cadre national, la multiplication des hiérarchies intermédiaire et de la réunionite
  • la stigmatisation de la plupart des disciplines, grandes pourvoyeuses d’échec scolaire
  • une carte de l’éducation prioritaire dont le périmètre est resté constant... les situations des familles se sont-elles vraiment améliorées ? Et les 54000 postes dans l’éducation nationale ? Le rétablissement de l’année de formation à mi temps est une avancée mais le fonctionnement des ESPE reste grandement à améliorer : surcharge de travail en raison des évaluations nombreuses, hétérogénéité des formations d’évaluation au sein d’une même Espe et d’une espe à l’autre. Il faudrait 14000 postes inscrits au budget 2017 pour tenir la promesse... et 650 postes créés dans l’académie pour retrouver le taux d’encadrement moyen de la décennie 2000 ! Il y a les mots, les discours, et les actes. Un peu comme avec une promesse de faire baisser le chômage et une loi taillée sur mesure pour un certain monde de la finance, qui casse le code du travail. Salariés, citoyens, enseignants, parents, l’heure est à la mobilisation. Dans l’éducation nationale et la fonction publique, il y a besoin de SNES et de la FSU. Rejoignez-nous !