Accueil > S3 > Editorial > Délibérément libéral

Délibérément libéral

paru le lundi 29 mai 2017

Ă€ la droite ont Ă©tĂ© donnĂ©s les ministères du Travail, de l’Économie, de l’Action et des Comptes publics, autrement dit le pilotage du budget, Ă  droite aussi l’Éducation. La Fonction Publique, corrĂ©lĂ©e Ă  la question des comptes, ne bĂ©nĂ©ficie plus d’ailleurs de ministère de plein exercice et risque d’être pilotĂ©e plutĂ´t par le budget que par les missions et besoins des usagers. Que nenni, rĂ©pond le ministre rencontrĂ© par la FSU dès le 23 mai : la fonction publique sera mieux entendue ! A bon entendeur... Suppressions de postes et rĂ©tablissement du jour de carence sont plus que jamais au programme. Quant Ă  l’Éducation nationale, elle revient Ă  celui qui mit en Ĺ“uvre les coupes budgĂ©taires dĂ©cidĂ©es par N. Sarkozy, a malmenĂ© l’Ă©ducation prioritaire en prĂ©cipitant la dĂ©rĂ©glementation dans la gestion des personnels , la quitta pour diriger une prestigieuse Ă©cole de management, a dĂ©roulĂ© dans ses Ă©crits un programme Ă©ducatif caractĂ©risĂ© par quelques marqueurs tels l’autonomie, l’évaluation permanente en vue de mesurer la performance,
la sĂ©lection des jeunes en fonction de leurs compĂ©tences supposĂ©es... J.-M. Blanquer se prĂ©vaut de s’appuyer sur les comparaisons internationales, la science... conseillons-lui surtout de s’appuyer sur les personnels...RencontrĂ©s par la FSU le 23 mai dernier, le ministre s’est voulu rassurant : assouplissement de la rĂ©forme du collège (comment exactement ?), soutien aux enseignants dans le cadre de leur Ă©valuation...