Accueil > Yonne > A la Une dans l’Yonne > Aménagement de la réforme du collège

Aménagement de la réforme du collège

Quels changements Ă  la rentrĂ©e prochaine ?

paru le mardi 27 juin 2017 , par Olivier Provost

Le CSE (Conseil SupĂ©rieur de l’Education) a Ă©tĂ© rĂ©uni le 8 juin pour donner son avis sur l’assouplissement des rythmes scolaires au premier degrĂ© et pour l’assouplissement de la rĂ©forme du collège au second degrĂ©. A la suite de ce CSE un nouveau dĂ©cret est Ă  paraĂ®tre : il rentrera en application dès la rentrĂ©e prochaine. Cela a des consĂ©quences immĂ©diates sur nos conditions d’enseignement et mĂŞme s’il est trop tard pour changer globalement la DHG, des discussions peuvent avoir lieu afin de prendre en considĂ©ration l’ensemble de ces modifications dont certaines peuvent servir de point d’appui pour nos collègues d’Allemand et de Latin, dont les conditions de travail ont Ă©tĂ© fortement impactĂ©es ces derniers temps. De mĂŞme, l’organisation des EPI et des AP (avec les effectifs rĂ©duits qui devraient s’en suivre) pourra ĂŞtre revue.

- En effet, L’horaire global dĂ©diĂ© aux enseignements complĂ©mentaires (EPI et AP) demeure : 3 h en Sixième, 4 h en cycle 4. La rĂ©partition entre AP et EPI doit ĂŞtre la mĂŞme pour tous les Ă©lèves d’un mĂŞme niveau (article 4). Mais dĂ©sormais, il peut n’y avoir qu’AP ou EPI sur un niveau. Ă€ la fin du collège, tout Ă©lève doit avoir suivi au moins une fois chacun des deux dispositifs (article 3). Les huit thèmes d’EPI disparaissent. (Donc l’oral du DNB va ĂŞtre revu aussi)

- Le latin reste Ă  1 heure maximum en 5ème, mais peut aller jusqu’à 3 heures en 4ème-3ème (il avait Ă©tĂ© rĂ©duit Ă  2 heures par la rĂ©forme) (article 7). Avec le risque qu’il y ait concurrence entre les Ă©tablissements qui feront 2 ou 3 heures de latin. Le SNES-FSU a obtenu que le Rectorat publie des cartes des langues pour attĂ©nuer les diffĂ©rences.

- Les classes bilangues sont renforcĂ©es et il est possible de faire un enseignement rĂ©ellement bilangue en 6ème : 3 heures d’anglais et 3 heures de l’autre langue. Un enseignement de langues et cultures europĂ©ennes, s’appuyant sur l’une des langues vivantes Ă©tudiĂ©es dans la limite de deux heures hebdomadaires au cycle 4. (Article 7) Nous regrettons cependant que l’anglais demeure la seule LV1 possible et les collèges ayant perdu leur bilangue peuvent en demander la recrĂ©ation.

- Il est notĂ© pour ces derniers cas qu’une « dotation horaire spĂ©cifique peut ĂŞtre attribuĂ©e Ă  cette fin ». Il faudra sans aucun doute la demander au moment de la rĂ©partition de la DHG, sinon le coĂ»t de ces choix sera pris sur la DHG initiale.

Pour une information plus complète et l’accès Ă  l’arrĂŞtĂ© paru le 18 juin 2017, voici le lien : https://www.snes.edu/Reforme-assouplie-mais-vers-l-autonomie.html

Par contre, rien sur les changements globaux de programmes qui restent lourds Ă  gĂ©rer tous en mĂŞme temps, rien non plus sur le LSU qui est plus que jamais une usine Ă  gaz : chronophage pour les enseignants et l’administration et illisible pour les parents. L’évaluation par compĂ©tence reste un choix de l’enseignant : rien ne peut ĂŞtre imposĂ© sur ce point ni par la hiĂ©rarchie, ni par un logiciel type Liberscol. Nous souhaitons l’abandon des huit domaines du socle, dont on peut dire après l’expĂ©rience de cette annĂ©e, qu’ils ne servent Ă  rien ; hormis nous faire perdre du temps et nous mettre sous pression en fin d’annĂ©e.

Si certains aspects de cet assouplissement vont permettre rĂ©pondre aux demandes des collègues en matière d’efficacitĂ© et d’intĂ©rĂŞt pĂ©dagogique, cela reste insuffisant et risque de favoriser les diffĂ©rences d’un collège Ă  l’autre. Nous demandons une autre rĂ©forme !