Accueil > S3 > Dossiers académiques > Système educatif > Examens > Corrections du DNB : une organisation à revoir

L’organisation des corrections de ce DNB 2017 est inadmissible Ă  bien des Ă©gards. Quelques exemples :

  • Un seul correcteur pour 150 copies de français !
  • Un collègue professeur des Ă©coles en SEGPA convoquĂ©, prĂ©venu le 3 juillet pour corriger l’épreuve de SVT !
  • Des professeurs enseignant en lycĂ©e convoquĂ©s et informĂ©s lundi 3 juillet, sans qu’auparavant, ces derniers ne se soient portĂ©s volontaires !
  • Professeur convoquĂ© dans un Ă©tablissement sans bordereau de copies Ă  son nom
  • Pour tous, des retards dans la transmission des convocations !

Pour les personnels, ces défauts d’organisation sont inacceptables. La diminution des personnels administratifs travaillant à la division des examens et concours n’est sûrement pas étrangère à cela.
La section académique du SNES FSU s’adresse à la rectrice.