Accueil > S3 > Catégories > PsyEN EDO > Attaques contre le service public d’orientation

Attaques contre le service public d’orientation

Argumentaires et outils pour l’action

paru le mercredi 13 juin 2018 , par Romain Morlat

Le Ministère de l’Éducation Nationale a décidé de confier aux Régions les missions d’information dévolues aux DRONISEP et a annoncé son intention de procéder à la fermeture « à plus ou moins long terme » de tous les CIO.
Ce projet qui menace l’existence même des CIO, Services publics d’information et d’orientation de proximité, gratuits et neutres, offrant un accompagnement à l’orientation de tous les publics, nous concerne tous et doit nous mobiliser !

Pour les enseignants :
Si le Ministre Blanquer entend fermer les CIO, c’est qu’il veut que toute l’orientation repose sur eux. Les enseignants sont-ils prêts à l’accepter ? Sont-ils d’accord avec cela ?

Les psychologues de l’ÉN ont un rôle important à jouer, auprès des élèves, de leurs familles, auprès des équipes pluriprofessionnelles, pour réduire les inégalités scolaires et au-delà les inégalités sociales.
Écoute, suivi, médiation, tout ce qui vise à favoriser l’épanouissement et le développement psychologique et social des enfants et des adolescents, leurs conditions d’études, leur réussite scolaire et l’élaboration progressive de leurs projets d’avenir, sont essentiels pour lutter contre les déterminismes.

Parole de collègue lors de la réunion syndicale du 28 mai à Chalon sur Saône :
"On attaque les CIO en tant que structures. On attaque la posture de psychologue. On nous assigne à une posture d’enseignant d’orientation. Le fondement du métier est nié."
"Moins de CIO, c’est moins d’analyses de pratique. Nos pratiques sont rendues cohérentes. Il ya une politique académique et départementale, on respecte nos missions mais on analyse collectivement dans un CIO nos pratiques. Tout cet équilibre qui donne sens à notre travail sera mis en danger."

La revendication historique des Copsy devenus Psy EN et du SNES, c’est de parvenir à l’individuation c’est-à-dire une reconnaissance de l’élève en tant qu’individu pour construire un projet d’orientation. Inutile de dire qu’avec 1400 élèves par Psy EN à suivre et toutes les mesures prises au nom de la « fluidité des parcours », cela relève de la quadrature du cercle ou du tra-vail empêché.
Au quotidien, les personnels des CIO doivent faire face à des difficultés inacceptables : locaux inappropriés (ne permettant pas la confidentialité des entretiens), lignes téléphoniques défectueuses, matériel informatique vétuste (à tel point que des Psy EN guettent les renouvellements de parc informatique dans leurs établissements en espérant récupérer un ordinateur !).

Qui veut abattre son chien l’accuse de la rage !
Depuis 2008, les collectivités (conseils départementaux) se désengagent.
Entre 2007 et 2012, 5 départs à la retraite sur 6 n’ont pas été remplacés !
En 2014, une nouvelle carte des CIO a vu la fermeture de nouveaux CIO.
Et le coup de grâce porté par Blanquer se fait au nom d’une prétendue "inefficacité du fonctionnement des CIO" ! Gonflé, quand on sait comment l’affaiblissement de ce service public est le fruit d’une construction politique !
800 élèves par Psy EN, voilà un début de solution ! Curieusement, cette orientation n’est jamais reprise. Ecoeurant !

Se mobiliser
- S’informer et soutenir les actions mises en place en consultant régulièrement le site du SNES DIJON
- Demander à inscrire le projet ministériel dans les questions diverses des CA de fin d’année. La section académique du SNES FSU appelle à lire et à faire connaître aux parents d’élèves la motions jointe.

PDF - 346.9 ko
Motion - Non à la fermeture des CIO - agir en conseil d’administration