6, allée Cardinal-de-Givry
21000 DIJON
Tél : 03 80 73 32 70

Accueil > S3 > Actualité du métier > Communiqués SNES-FSU > Conférence sur l’évaluation des élèves

Conférence sur l’évaluation des élèves

Elargir le débat

paru le vendredi 12 décembre 2014

A la veille de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, le SNES et le SNEP-FSU rappellent leur attachement à un traitement sérieux et sans démagogie de ce dossier sensible, pour l’ensemble de la communauté éducative, en partant de la réalité du terrain.

Il ne faut pas se tromper de débat et faire porter à l’évaluation chiffrée le chapeau de la difficulté - voire de l’échec scolaire. Ainsi, le débat « note ou pas note » doit être dépassé. La comparaison internationale du CNESCO [1] montre que cette question est aussi politique que pédagogique, et qu’il n’y a pas de science exacte en la matière.

Ainsi que le précise le Conseil supérieur des programmes, l’évaluation procède de trois grandes fonctions : pédagogique au quotidien au sein de la classe, sommative en fin de séquence ou certificative, et aide au choix d’orientation. Ces trois dimensions doivent être clairement distinguées dans les débats et la réflexion.

Les enseignants doivent être formés de façon à disposer de tous les outils permettant la mise en œuvre de l’évaluation formative, partie intégrante du processus d’apprentissage, au service des progrès des élèves. Les évaluations certificatives que sont le brevet des collèges et le baccalauréat doivent s’appuyer sur des épreuves nationales et terminales garantissant l’égalité des candidats devant l’examen. L’ensemble de ces modalités et leur usage dans les procédures d’orientation doivent être transparents tant pour les élèves que pour les familles.

Les nouvelles évaluations imposées ces dernières années (livret personnel de compétences au collège, épreuves locales en cours d’année en langues vivantes au lycée…), au-delà du fait qu’elles n’ont apporté aucune amélioration du système, sont une charge de travail supplémentaire importante pour les enseignants, dans un contexte de dégradation des conditions de travail et de rémunération. Il ne saurait être question de poursuivre dans cette voie.

Le SNES et le SNEP-FSU continueront à prendre toute leur place dans ce débat au service de la réussite des élèves, et pour la revalorisation du métier.

Analyse du SNES des propositions du CSP pour l’évaluation du socle : http://www.snes.edu/Les-consultations-en-cours-du.html

Contribution du SNES et de la FSU à la conférence nationale : http://www.conference-evaluation-des-eleves.education.gouv.fr/consultez-les-expertises