6, allée Cardinal-de-Givry
21000 DIJON
Tél : 03 80 73 32 70

Accueil > S3 > Editorial > Le SNES-FSU dénonce la loi sur le renseignement avril 2015

Coup de froid sur les libertés

La nécessaire lutte contre le terrorisme et pour la sécurité de tous ne saurait justifier une législation dans l’émotion et l’urgence.

Le SNES-FSU, avec ses partenaires (Syndicat de la Magistrature, LDH,...) s’inquiète des mesures contenues dans la loi sur le renseignement présentée le 19 mars en Conseil des Ministres. Il s’oppose aux écoutes administratives hors de tout contrôle de la Justice, garante du respect des libertés individuelles et de la démocratie. Les immenses pouvoirs en matière de renseignements concentrés dans les mains du Premier Ministre et de la commission qu’il nommera lui-même constituent un réel danger, et l’on ne doute pas des ravages qu’ils feraient si par malheur un parti non démocratique arrivait au pouvoir.

De même, le combat contre la parole raciste ne saurait être relâché, mais ne justifie en aucun cas la sortie des injures racistes ou antisémites de la loi sur la presse de 1881. Le projet actuel permettrait trop facilement de limiter le droit à la critique sous couvert de lutter contre l’inacceptable...