SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Actualités SNES 21 | FSU Côte-d’Or > Une rentrée toujours bien floue

Une rentrée toujours bien floue

Compte-rendu de l’audience en CTA du 30 juin 2020

paru le mercredi 8 juillet 2020 , par le Secrétariat départemental S2-21

Suite à l’audience intersyndicale (Snes-FSU, Snuipp-FSU, FO, CGT Educ’action) et le Comité Technique Académique du 30 juin voici les principales (et bien vagues) réponses sur l’organisation de la rentrée que nous avons pu obtenir de la part du Rectorat.

COVID : il n’y aura pas de confinement généralisé, la politique de clusters sera privilégiée. 3 scenarios possibles :
1. pas de cas de covid dans l’établissement : maintien des gestes barrières
2. un cas : mise en place d’une alternance présentiel /distanciel.
3. 2 cas ou plus : fermeture de l’établissement, mise en place de l’enseignement à distance.

• Le pédagogique : des évaluations nationales en mathématiques et en français auront lieu en Sixième et en Seconde du 14 septembre au 2 octobre.

Pour les autres disciplines il y aura des tests de positionnement et un accompagnement des inspecteurs. Le Snes-FSU a rappelé que des évaluations sans bilan (comme c’est presque toujours le cas !) ne servaient pas à grand chose et que les évaluations ne constituent pas le meilleur moyen de rassurer les élèves et notamment ceux qui sont restés éloignés du système scolaire depuis le mois de mars. Ceci est donc en totale contradiction avec les déclarations du ministre qui dit qu’il faut « rassurer les élèves ».

Pour la rectrice il s’agit surtout de faire un diagnostic. Le Snes-Fsu a donc demandé si ce diagnostic permettrait de travailler en petits groupes, la réponse a été catégorique : NON ! D’après le doyen des IPR il s’agira de travailler entre collègues les compétences transversales !

Nos questions restées sans réponses :
Les brassages d’élèves sont à éviter, comment les éviter dans la configuration du « nouveau lycée »
comment éviter les brassages dans certaines disciplines comme les langues vivantes ? Pour cela il faudrait des moyens et surtout renoncer à l’organisation des enseignements « à la carte » au lycée...
Quels moyens seront mis en œuvre pour faire de la remédiation ?
Au collège il y aura 3 heures par semaine de « devoirs faits », au lycée la priorité sera donnée au bac sans que l’on sache ce que cela signifie...

Conclusions :
Bien peu de choses concrètes mise à part les évaluations qui ne sont même pas une nouveauté et les 3 heures de « devoirs faits » financées par les HSE non utilisées de 2019-2020. On va nous demander de travailler les compétences transversales... parce que ça ne coûte rien ! En bref, comme toujours il s’agit de nous débrouiller face à des difficultés accrues par rapport à d’habitude à la rentrée !


— 

N’hésitez pas à contacter le SNES-FSU pour ces personnels : s3dij@snes.edu
Suivez les dernières infos et rendez-vous sur
twitter : https://twitter.com/snesfsudij
ou sur facebook : https://www.facebook.com/Snes-Fsu-21-2179129362360378/