SNES-FSU 58
Bd P. de Coubertin
58000 Nevers
03.86.61.18.60

Accueil > Nièvre > Actualités > Grève dans l’Education Nationale le 26 janvier

Grève dans l’Education Nationale le 26 janvier

Manifestation à 10h00 devant la DSDEN

paru le dimanche 17 janvier 2021

Le gouvernement continue de mépriser le monde enseignant :

  • Suppression de 113 postes à la rentrée 2021 dans l’académie, 1883 au niveau national avec pourtant plusieurs dizaine de milliers d’élèves supplémentaires.
  • Créations de 40 postes en HSA dans notre académie, 1800 au niveau national.

Des classes plus chargés, des heures supplémentaires imposées, c’est la réponse du gouvernement à la sortie du COVID alors que les besoins sont immenses en terme de moyens d’enseignement pour permettre aux élèves de rattraper. C’est des recrutements importants qu’il faudrait programmer à la rentrée 2021 pour juguler les effets de la crise sanitaire.

Dans le même temps, la revalorisation annoncée par le ministre sera virtuelle ou ridicule au regard de la perte de pouvoir d’achats de notre profession sur les dix dernières années :

  • une prime d’équipement bien maigre avec des exclus,
  • une prime de début de carrière qui se réduit à mesure que l’on monte les échelons et s’annule finalement très rapidement,
  • une augmentation du ratio de la Hors Classe qui était une promesse non tenue.

La faiblesse des mesures est très loin d’un rattrapage de la perte de pouvoir d’achat subit depuis 2010 et encore plus loin d’une quelques revalorisations.

Avec cela, le ministère réduit les espaces démocratiques dans les établissements (disparition des commissions permanentes, .... ), et met à mal les REP. Alors que le gouvernement donne engage des moyens pour d’autres professions et prône le "quoi qu’il en coûte" par ailleurs, il est donc clair que la priorité à l’Éducation se limite à maintenir les établissements ouverts mais qu’il n’est pas question de soutenir matériellement et moralement les personnels de l’Éducation Nationale.

Trop, c’est trop, malgré la situation sanitaire, il nous faut clairement dire stop à cette politique.

Cliquez sur l’image pour voir les motifs de la grève