SNES-FSU 21
6, allée C. de Givry
21000 Dijon
03 80 73 64 00

Accueil > Côte-d’Or > Dossiers S2-21 > Réforme du collège > Lettre aux parents d’élèves contre la réforme du collège

2014-2015

Lettre aux parents d’élèves contre la réforme du collège

à diffuser en masse !

paru le mercredi 27 mai 2015 , par le Secrétariat départemental S2-21

LETTRE AUX PARENTS D’ELEVES

Les sections départementales de Côte d’Or du SNES-FSU, du SNEP-FSU, du SNFOLC, de la CGT Educ’action, du SNALC-FGAF et du SNETAA-FO qui représentent plus de 80 % des enseignants du second degré ont appelé à la grève le 19 mai pour obtenir le retrait du projet de réforme du collège. Malgré cela, le gouvernement a décidé de passer outre l’opposition de la majorité des enseignants du second degré, syndiqués comme non syndiqués, en publiant dès le 20 mai le décret d’application de cette réforme.

Nous n’acceptons pas ce coup de force car cette « réforme », loin d’améliorer les conditions d’études de vos enfants, ne pourrait que les aggraver et réduire considérablement la qualité et la quantité de l’enseignement qui leur est transmis.
Actuellement, les programmes sont nationaux et annuels : sur tout le territoire, pour chaque matière, les professeurs sont tenus de les appliquer, selon un horaire égal pour tous, à chaque niveau.

Si cette réforme s’applique :

- 20% des enseignements pourront être modulés localement, c’est-à-dire de façon différente d’un collège à un autre : il n’y aura plus d’égalité entre les élèves arrivant au lycée ! Dans ces conditions, comment maintenir le Brevet (DNB) et le Bac comme diplômes nationaux ?

- L’enseignement ne sera plus organisé annuellement : un seul cycle pour les classes de 5ème, 4ème, 3ème ; et à l’intérieur de ce cycle les horaires de chaque discipline seront également modulables, qu’en sera-t-il des élèves qui déménageront en cours de cycle ?

- De nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) seront mis en place, mais en prenant sur les heures disciplinaires et non pas en plus. Par exemple, au lieu de faire 3h d’anglais en 5ème, les élèves pourront ne faire que 2h d’anglais + 1h d’EPI, où l’anglais sera associé à une ou deux autres matières en fonction de thématiques fourre-tout décidées par le ministère.

- Des heures dites « d’accompagnement personnalisé » (AP) seront prévues… mais à la place de certaines heures de cours, pas en plus ! Qu’espérer d’une aide personnalisée à 29 élèves par classe ? Si on veut faire de petits groupes de soutien, il faudra piocher des heures dans un « forfait horaire », mais il n’y en aura pas pour tout le monde !

De plus,
- Le latin et le grec n’existeront plus en tant que disciplines à part entière.
- Les classes bilangues (2 langues vivantes dès la 6ème) et les sections européennes disparaîtront.
- Les heures en groupes actuellement garanties dans les grilles horaires de 6ème en technologie et en SVT disparaîtront.
- La DP3 (découverte professionnelle 3 heures) en 3ème sera supprimée.
- Les horaires de certaines disciplines seront globalisés
, comme ceux des sciences (SVT, physique-chimie, technologie) en 6ème, d’autres matières (arts plastiques et éducation musicale) risqueront de n’être proposées qu’un semestre sur l’année.

Au bout du compte, il y aura autant d’organisations locales de l’enseignement que de collèges, plus aucun volume horaire disciplinaire n’est garanti, les contenus seront appauvris et vos enfants perdront entre 300 et 400 heures de cours dans les différentes disciplines (presque l’équivalent d’une demi-année scolaire) !

Cette réforme détruit le cadre national de l’enseignement, fait voler en éclats l’Ecole de la République et ne peut qu’accroître les inégalités sociales et territoriales.

Pour les professeurs, la priorité n’est pas de diminuer les enseignements disciplinaires, mais d’alléger les effectifs, de rétablir les groupes, de donner à chaque élève les chances de réussir et d’apprendre.

Afin de vous informer plus complètement et de lutter ensemble pour obtenir le retrait de cette réforme nous vous invitons à une réunion publique le 4 juin à 18 heures.

PDF - 523 ko
Lettre aux parents d’élèves contre la réforme du collège
Word - 501 ko
réforme collège Lettres aux parents version modifiable