SNES-FSU 71
2, rue du Parc 71 100 CHALON/SAONE
03.85.42.15.56

Mail : snes71@dijon.snes.edu Permanences

Accueil > Saône-et-Loire > A la Une en Saône-et-Loire > Le collège Saint Ger est en colère


Comme un certain nombre d’établissements du 71, Le collège les Chênes Rouges de Saint Germain du Plain, se mobilise contre les conditions de la rentrée prochaine. L’ensemble des personnels sera en grève pour la surveillance des épreuves écrites du brevet.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La rentrée 2019 au collège les Chênes Rouges de Saint-Germain-du-Plain s’annonce inquiétante.

À ce jour, il manque toujours à l’établissement des heures pour créer une classe en 5e afin d’éviter des effectifs chargés de 29 à 30 élèves ou le partage de classes entre plusieurs professeurs d’une même discipline. De plus, les inscriptions des futurs 6e montrent une hausse de 14 élèves par rapport aux prévisions de l’inspecteur académique, soit 142 élèves, répartis pour le moment en 5 classes de 28 à 29 élèves. Nous demandons donc les moyens horaires pour créer deux classes sur ces deux niveaux en tension.
Par ailleurs, un quart de poste d’Assistant d’Education est retiré au collège, soit 10 heures de surveillance et d’encadrement en moins chaque semaine alors même que le nombre total d’élèves est en hausse (523 élèves à la rentrée 2019).
Dès l’annonce des moyens insuffisants attribués à l’établissement, professeurs et parents d’élèves ont rapidement réagi en boycottant le Conseil d’Administration tout d’abord, et en votant contre la répartition des heures ensuite. Une audience a été sollicitée auprès du DASEN (Inspecteur d’Académie), à l’issue de laquelle seules 4h30 ont été ajoutées à la dotation initiale, ce qui ne suffit pas à créer les classes manquantes.
C’est pourquoi l’ensemble des personnels du collège a annoncé, il y a deux semaines, sa décision d’être en grève pour la surveillance des épreuves écrites du brevet. Plutôt que d’engager le dialogue, les services académiques ont préféré mobiliser des vacataires, retraités et étudiants, refusant de procéder à l’habituelle réquisition des personnels enseignants.
De leur côté, les parents d’élèves recueillent actuellement des signatures pour leur pétition en ligne (sur Change.org) adressée au DASEN de Saône-et-Loire, M. Ben.

Par ces différentes actions, nous souhaitons obtenir les moyens de poursuivre des dispositifs développés jusqu’à présent pour l’inclusion et la réussite de l’ensemble de nos élèves.